Promotion de la vie

La promotion de la vie vise à réduire les taux de suicide et les comportements suicidaires chez les jeunes des Premières Nations en « parlant le langage de la vie » plutôt qu’un langage axé sur les lacunes ou les facteurs de risque. En outre, elle nous présente le Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations, et le centre de ce modèle fait référence à l’équilibre entre les aspects mental, physique, spirituel et émotionnel qui mènent à un bien-être mental optimal.

(Source : Sages pratiques)

La promotion de la vie est fondée sur la loi naturelle, elle est issue de, et reflète la sagesse et le cercle des connaissances traditionnelles autochtones. Le mieux-être mental renvoie à un équilibre qui est enrichi à mesure que les personnes ont : un but, de l’espoir; un sentiment d’appartenance et un sens à leur vie.

La promotion de la vie et la prévention du suicide se complètent et créent des outils pour atteindre une santé mentale optimale, tout en offrant un cadre qui répond aux besoins des personnes aux prises avec des pensées et des comportements liés au suicide.